Keltia, et la manière de Bretagne

Le Sens de la Digression

Ah qu’il est loin le temps de Pendragon, illustre jeu de rôle sorti en 1985(1) chez Chaosium. C’était l’occasion de revivre les histoires racontés par Chrétien de Troyes et Thomas Malory ; d’interpréter un chevalier, la lame au clair, l’armure rutilante, chevauchant son fier destrier en pourfendant brigands et chevaliers renégats, sans oublier de défendre au passage la veuve et l’orphelin.

Un personnage pétri de vertus, mais en fait assez éloigné de la réalité et du véritable chevalier du moyen-âge(2), heureusement cela ne m’avait pourtant pas gêné à l’époque, mais maintenant …

Lâchez votre épée et enlevez donc votre armure, dégainez alors votre Gladius et enfilez une veste de cuir, voilà ! Vous serez beaucoup plus dans le ton de ce retour aux sources du mythe Arthurien, qu’est Keltia des éditions du 7ième Cercle.

Keltia_cover Tout de suite on sent plus le côté barbare

Keltia

View original post 1 215 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s